saga science fiction Perle de Rubis de Anya Tressoler

07 Août 2017

Tome 3 - chapitre 3 - extrait 2

Anya 0 commentaires 413

La nuit était avancée, Zélée n'avait aucune intention ni envie de se coucher, elle ne parviendrait pas à trouver le sommeil, trop tourmenté qu'était son esprit à culpabiliser de ses paroles non-avisées. Elle ne retournerait pas à l'appartement, elle ne ferait qu'y tourner en rond avec Ormaïn, lui aussi ne dormait pas, c'était évident. Elle lui signala rapidement par implant du bon déroulé de sa conversation avec la reine, qu'il leur restait un espoir et qu'elle ne rentrerait pas ce soir.

Elle s'évada dans les rues de la ville, peuplées ou désertes, les grands boulevards ou les petites ruelles, ses pensées la tourmentèrent trop pour qu'elle remarquât les lieux où elle se trouvait. Les espèces croisées étaient en quasi totalité nocturnes, tous ceux qui devaient se reposer trouvaient visiblement le sommeil. Débouchant sur une avenue, elle repéra à son bout l'entrée d'un jardin et, comprenant où elle était, y dirigea ses pas. Elle passa les fourrés et massifs de fleurs sans trop d'attention et ce fut aux pieds de la statue de Sjop qu'elle s'assit.

— Comment as-tu fait ? Comment les as-tu convaincus ? Si tu es parvenu à un tel exploit, ma demande ne devrait pas être insurmontable. Enfin, je ne le crois pas. Je ne demande que la justice pour des êtres trop vulnérables pour se défendre. S'il le faut, je ruinerai Upleas pour que toutes ses richesses financent une armée de mercenaires recrutés aux quatre coins de la galaxie pour aller combattre ceux installés sur Nickeas... Mais ce n'est pas la solution. Tout le monde doit se sentir concerné par ce qui se passe... Tout le monde doit vouloir y mettre un terme. Tout le monde. Pas que les victimes.

Zélée sanglotait. Les descriptions du carnet étaient assez vives dans son esprit pour qu'elle l'associe à ses mots des images cauchemardesques.

Elle termina la nuit assoupie sur un banc face à la statue. Au petit matin, quand les rideaux de ses paupières ne furent plus assez efficaces pour maintenir ses yeux dans l'obscurité, elle rentra à l'hôtel à pied. Il était loin mais elle avait tout son temps. Une halte en chemin lui permit de prendre des forces grâce à un petit déjeuner plutôt copieux, à sa grande surprise elle avait faim.

A son réveil, elle avait pris connaissance d'un message que l'assemblée avait laissé sur son implant, la décision serait rendue en début d'après-midi. Zélée espéra de tout cœur que Zéninuma et Malo-Ma avaient su se montrer convaincantes auprès des autres membres.

Son passage à l'hôtel fut des plus brefs, elle et Ormaïn enfilèrent une tenue saillante et entreprirent le même trajet que la veille, sans Zéninuma, cette fois, celle-ci était déjà sur place depuis la première heure.

commenter Retour
avatar
Écrit par

(500 caractères) poster retour